Depuis la mise en application de la loi Hamon, il est encore permis aux emprunteurs, s’ils trouvent une offre plus adaptée à leur profil et à leur budget, de changer d’assurance de prêt immobilier après la première année de contrat.

Une offre modulable selon les besoins

La souscription d’une assurance emprunteur fait partie des conditionnalités des banques pour octroyer un crédit immobilier. Depuis 2010, chaque emprunteur est libre de choisir le contrat d’assurance de prêt qui lui convient. L’assurance pret immobilier generali répond aux exigences de tous les profils, avec deux formules spécifiques qu’il est possible de personnaliser en fonction des besoins de l’emprunteur. Selon sa catégorie socioprofessionnelle, sa profession et son statut de fumeur ou non, il est possible d’obtenir une assurance emprunteur à un tarif intéressant.

Des garanties extensibles

Le décès est la garantie universelle couverte par l’assurance pret immobilier generali. Cela signifie que si l’emprunteur meurt, c’est l’assureur qui paie la totalité du capital restant dû à l’organisme prêteur. Il est toutefois possible de combiner cette garantie avec d’autres options proposées par Generali. Ainsi, vous pouvez inclure la Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) dans votre contrat afin que l’assureur verse l’intégralité du capital dû à la banque si cette éventualité arrive.
De même, vous pouvez prendre l’option « Invalidité permanente supérieure ou égale à 66 % » (IP66) ou « l’Invalidité permanente supérieure ou égale à 33 % » si vous le souhaitez. Dans le cas où vous craignez qu’une pathologie liée au dos ou des problèmes d’ordre psychiques risquent de perturber le remboursement de vos mensualités, il est recommandé d’insérer ces options dans votre assurance pret immobilier generali.

Un choix éclairé

Avant d’opter pour l’offre d’assurance pret immobilier generali, pour celle de votre banque ou d’un courtier, il est important de faire une comparaison par le biais des comparateurs en ligne. Il ne faut pas se décider uniquement sur le tarif le moins cher, mais également sur le niveau de couverture proposé. En effet, il est possible qu’une assurance emprunteur soit intéressante en termes de coût, mais elle ne répond pas totalement aux besoins de garantie de l’emprunteur.