(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Même avec l’utilisation de machines, les chantiers de construction demandent plus d’effort qu’on le pense. Comme l’explique Noah Ready-Campbell, piloter un engin de chantier n’est pas simple. C’est ainsi que cet entrepreneur américain a décidé de fonder « Built Robotics » dont le but est de rendre les activités des chantiers de construction à la fois plus simples, plus rapides, mais aussi plus sûres grâce à la technologie.

Des engins de chantier entièrement automatisés !

Built Robotics, la société qui veut automatiser les chantiers de construction

Sur sa page Internet officielle, Built Robotics se présente comme une société qui construit des robots dans le but de «  rendre la construction plus sûre, plus rapide et plus productive. » Le véritable rêve de Noah Ready-Campbell serait de réussir à développer une technologie qui permettrait d’automatiser entièrement les chantiers : les appareils 100 % autonomes seraient alors supervisés à distance par un chef de chantier humain.

Built Robotics imagine un kit pour contrôler les machines

Pour permettre aux machines de chantier d’être 100 % autonomes, Built Robotics a imaginé une espèce de kit à installer sur n’importe quel type d’appareil (tracteur…). Le kit permettrait à l’engin de capter des données via le WiFi, mais aussi d’être guidé à distance grâce à un GPS intégré. La machine serait également capable de cartographier son environnement de travail de manière à pouvoir se diriger toute seule s’il le faut.

Built Robotics a également pensé à la sécurité : le kit intègre en effet plusieurs caméras qui sont placées à divers endroits de l’engin, de manière à pouvoir suivre à distance le bon déroulement du chantier. Le kit est aussi équipé d’un bouton d’arrêt d’urgence rouge qui permet de tout arrêter en cas de problème.

Le kit est encore à l’état de prototype pour l’instant

C’est avec conviction que Noah Ready-Campbell qualifie la technologie imaginée par Built Robotics de « futur de la construction ». L’entreprise a développé un prototype dont elle a dévoilé un bref aperçu de son fonctionnement dans une vidéo  postée sur YouTube. Le clip de moins de deux minutes permet notamment de découvrir que le kit se trouve dans une boite noire qui est placée au-dessus de l’appareil à automatiser. La séquence promet également un travail plus simple et rapide pour les ouvriers et les constructeurs. On a hâte de voir ça