Actuellement, le gouvernement français met en place de nombreux dispositifs qui permettent à ceux qui souhaitent effectuer un investissement dans l’immobilier de réduire ses impôts sur le revenu. Ainsi, avant de se lancer dans un quelconque investissement immobilier, il convient de connaître en détails quels sont des dispositifs, ainsi que les conditions à respecter pour en jouir.

Loi Pinel : investir dans l ‘ immobilier neuf pour réduire son impôt

En remplaçant la Loi Duflot 2014, la Loi Pinel 2015 est un dispositif de défiscalisation qui permet à tout investisseur de profiter jusqu’à 21 % de remise sur une période de mise en location d’un an. Ce dispositif concerne seulement les logements neufs et utilisés seulement comme résidence principale. La loi prévoit par ailleurs des plafonds de loyers et de ressources de locataires. Les taux immobiliers actuels étant relativement bas, cela peut être le bon moment pour un investissement locatif, votre emprunt sera d’autant plus simple à rembourser.

Réduire son impôt en effectuant des travaux de rénovation

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui concerne la réalisation des travaux de rénovation. Cependant, ceux qui souhaitent en bénéficier doivent respecter des règles bien précises. Il existe également ce qu’on appelle la loi Monuments Historiques qui permet aux propriétaires de logements classés Monuments Historiques de réduire leur impôt.

Louer un meublé pour réduire son impôt sur le revenu

Il n’y a pas que les logements nus qui sont concernés par les dispositifs de défiscalisation. Il est également possible de profiter d’une réduction d’impôt avec les logements meublés. Grâce à la Loi Bouvard, un investisseur qui a acheté un bien immobilier de 300 000 € peut jouir d’une réduction d’impôt jusqu’à 33 000 € sur 9 ans. Mais à condition que le logement en question soit situé en résidences avec services. C’est par exemple le cas pour les résidences pour personnes âgées, résidences tourismes ou résidences étudiantes.