Depuis l’année dernière, des milliers de foyers dans le Jura sont en difficulté à cause des conséquences de la canicule qui a eu lieu durant l’été. De nombreux propriétaires se sont retrouvés avec des maisons dont les murs sont lézardés de très vilaines fissures. Depuis, ils attendent d’être indemnisés pour pouvoir entamer des travaux de réparation.

1 500 foyers aux maisons fissurés

Jura : les propriétaires de maisons fissurées attendent toujours d’être indemnisés

Comme le rapporte le site France Info, près de 1 500 maisons ont les murs fissurés suite à la terrible sécheresse qui a touché le pays en 2018. Les propriétaires concernés se sont déclarés inquiets de ce qui pourrait advenir cet été : si la chaleur est toute aussi terrible que l’année dernière, ils craignent que de nouvelles fissures apparaissent sur les murs, ou que celles qui sont déjà là s’aggravent davantage.

Les victimes espèrent une indemnisation

Un an après cette terrible canicule, des milliers de propriétaires n’ont pas toujours pu entamer des travaux pour réparer les fissures qui fragilisent leurs maisons. Les coûts de travaux peuvent en effet s’élever à plusieurs centaines d’euros, une somme que la plupart n’ont pas en leur possession. Les propriétaires ont déclaré les dégâts à leur assurance, mais ils doivent cependant attendre que l’état de catastrophe naturelle soit officiellement reconnu pour espérer une indemnisation de la part de leur assureur.

Pas seulement dans le Jura

Ce n’est pas seulement dans le Jura que les propriétaires de maisons et d’appartements ont rencontré ce genre de problème. De nombreuses autres régions ont également été touchées : c’est ainsi qu’en Corrèze, des bâtiments centenaires avaient les murs tellement lézardés à cause de la chaleur que leurs fondations sont actuellement très fragilisées. C’est pareil dans le Nord où certains propriétaires ont été obligés de procéder à des travaux d’urgence pour empêcher leur maison de s’écrouler.

Une association se bat pour les victimes

Une association baptisée « Les oubliés de la canicule » a été fondée dans le but de militer pour que les victimes obtiennent enfin l’indemnisation qu’ils attendent depuis des mois. Il faudra cependant faire preuve de patience, car comme confie un propriétaire dans le Jura : « […] au mois de janvier on nous avait dit qu’on aurait peut-être une petite décision, mais jusqu’à présent il n’y a rien eu de fait ». Tous espèrent néanmoins que l’arrêté de catastrophe naturelle soit mis en place avant la fin de l’année.