L'immobilier marseillais pâtit depuis quelques années d'une forte disproportion en termes de prix et de qualité. La ville change toutefois de visage depuis que les autorités ont fait de la pierre une priorité : les écarts entre les arrondissements s’estompent peu à peu et tout le monde se sent concerné (les syndics de copropriétés marseillais, les agences immobilières, etc…).

La renaissance de Marseille en bonne voie

Longtemps pénalisée par un parc immobilier vieillissant et peu attractif, Marseille entreprend un vaste programme de modernisation au début du XXIe siècle. Les résultats, bien que peu évidents au départ, redorent le lustre de la cité phocéenne sur le marché immobilier national. La cité portuaire vit actuellement au rythme des nombreuses réhabilitations et de nouveaux chantiers de logements, de bâtiments commerciaux ou d'immeubles tertiaires. Le nombre de projets à Marseille témoigne de sa volonté de s'aligner sur les plus grands centres urbains. Entre l'Euroméditerranée, le Grand Est ou Marseille République, la cité a entamé un virage stratégique, articulé autour d'une urbanisation et d'une modernisation à grande échelle. Ces changements commencent à influer lentement, mais sûrement sur la courbe d'évolution du prix de l'immobilier local.

Un marché immobilier peu animé

Les efforts entrepris par les promoteurs et les autorités commencent à porter leurs fruits, même si les résultats sont encore peu visibles. Les courtiers signalaient encore une tendance baissière des prix à long terme en 2011, mais les prix renouent avec la croissance depuis octobre 2012, selon les chiffres de Meilleursagents. Leur progression s'avère néanmoins insuffisante pour faire de l'investissement immobilier une affaire réellement rentable à moyen ou long terme. Les acquéreurs ne partagent pas logiquement le même avis : à environ 2 650 euros le mètre carré d'un appartement et quelque 3 405 euros le mètre carré d'une maison, l'immobilier marseillais reste attractif et accessible. Malgré un enlisement certain ces derniers mois, le marché semble promis à un meilleur avenir dans un futur assez proche.

Quid du marché locatif ?

Le renouveau du parc immobilier marseillais n'est pas sans conséquence sur son marché locatif. Le nombre de maisons et d'appartements à louer augmente chaque année dans la cité phocéenne. La location d'appartements à Marseille dans le 3ème arrondissement ou partout ailleurs bénéficie entre autres de l'afflux d'universitaires, chercheurs et professeurs — français et étrangers — dans cette grande ville étudiante. Avec son grand port ouvert sur la Méditerranée, la cité phocéenne accueille des milliers d'hommes d'affaires et d'industriels, une clientèle très recherchée pour la location immobilière. Les entreprises locales participent également au dynamisme du marché locatif, notamment dans l'immobilier de bureaux.