Au Cap d’Agde, un bâtiment composé de plusieurs logements luxueux est en cours de construction depuis plusieurs mois à proximité de la mer. Il s’agit d’un édifice de 11 mètres de hauteur qui a remplacé l’ancienne villa du Môle, une simple construction datant des années 50. Le chantier n’est pas du tout du goût des locaux qui dénoncent fortement le projet. Pourquoi ? Détails !

Une villa luxueuse à quelques mètres de la mer

Christian De Wolf, riche industriel suisse, est le propriétaire de ce fameux édifice. Il a racheté l’hôtel de Môle et l’a transformé en une villa de luxe et de standing. La construction offre un panorama magnifique à 360 ° en bord de mer. Rien de tel pour faire rêver les passants.

Cap d’Agde : les habitants dénoncent la construction d’une villa à seulement 20 m de la mer

La construction a commencé l’année dernière, dessinant peu à peu un immeuble de trois étages. Ce dernier s’étend sur une superficie de 699 m². En plus des trois logements luxueux, il y aura aussi des piscines de 36 et 14 m².

Les locaux sont réticents et se posent des questions

À ce que l’on dit, Christian De Wolf n’aurait pas l’intention d’habiter dans cette luxueuse villa qu’il aurait plutôt l’ intention de louer ou de revendre. Ce n’est qu’un simple investissement pour lui… ce que les habitants ne voient pas du tout d’un bon œil.

Très critiques, beaucoup s’interrogent d’ailleurs si « le propriétaire a eu un passe-droit  pour mener une construction pareille. Tous ceux qui ont connu l’ancien bâtiment affirment également que ce dernier était 100 m² plus petits que le nouveau. Pour d’autres, le chantier est vraiment trop près de la mer. La préfecture de la ville invite d’ailleurs le public à s’exprimer sur l’avenir du littoral sur Internet.

Cependant en ce qui concerne les règlementations au sein de la mairie d’Agde, tout est en règle. D’après Sébastien Frey, l’adjoint du maire, ce projet est conforme à la législation de l’urbanisme. Déposé en septembre 2016, le permis de construire est encore consultable auprès de la commune. Un panneau indique clairement le maître d’ouvrage devant le chantier : « Poseidon Luxury Seafront Real Estate ».