Quand nous parlons de marché de l’immobilier, nous avons plutôt tendance à penser directement à celui des maisons, appartements, locations, etc,. qui sont disponibles. Cette pensée implique donc que le marché de l’immobilier ne concernerait que les particuliers. Cependant, le marché de l’immobilier existe aussi pour les entreprises. Et c’est un marché au niveau duquel se réalisent les diverses transactions d’achat, de location, mais aussi de vente de biens immobiliers d’entreprise.

Les biens immobiliers pour les entreprises

Parmi ces biens, nous pouvons trouver par exemple les bureaux, les usines, les entrepôts, mais encore les centres commerciaux, parkings, terrains, etc.

L'immobilier d'entreprise, un marché florissant ?

Le gouvernement a eu tendances à prendre de nombreuses mesures pour aider les marchés immobiliers d’entreprise à être de plus en plus florissants et les développer davantage. Ainsi, l’État peut aider les petites et moyennes entreprises (PME) à hauteur de 20 % de l’investissement pour les moyennes entreprises, et jusqu’à 30 % pour les petites. La limite de cette aide s’élèvera à 200 000 € en 3 ans, si le seuil de cette limite est dépassé, le taux passera alors à 15 % pour les petites entreprises, et 7,5 % pour les moyennes.

Pour gérer les biens immobiliers, il peut être nécessaire de faire appel à une société civile immobilière (SCI) qui est qualifiée pour garantir l’administration et la propriété des biens immobiliers, car ce travail peut parfois être assez compliqué. Elle présente ainsi de nombreux avantages, tout en étant un outil efficace d’administration et de transmission de patrimoine.

De ce fait, en 2017, plus de 42 000 m² de bureaux ont été placés et plus de 75 000 m² de locaux d’activité, ce qui marque une année record.

De nombreux sites Internet trouvent, et ce facilement, des locaux d’entreprise, à louer ou acheter, comme un spécialiste de l’immobilier d’entreprise qui calcule en temps réel le marché de l’immobilier d’entreprise pour trouver le meilleur local possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE