Le secteur de l’immobilier connaît de véritables mutations depuis quelques années. En effet, en raison de la croissance continue que connaît l’effectif de la population mondiale, les demandes d’achats de biens immobiliers sont de plus en plus présentes. Pour donc mieux répondre aux besoins immobiliers de la masse, les vendeurs de leur côté se multiplient aussi. Malheureusement, trouver l’entente entre les deux parties se révèle bien trop souvent difficile et c’est justement à ce niveau qu’intervient le négociateur immobilier. Concrètement, que vient faire celui-ci ? Découvrez au travers de cet article tout ce que vous devriez savoir sur le métier de négociateur immobilier.

Présentation du négociateur immobilier

Le négociateur immobilier se présente tout simplement comme étant la personne intermédiaire entre les vendeurs et les acheteurs de biens immobiliers. C’est un commercial dont le travail s’organise autour de plusieurs centres d’activités dont les principaux sont : le commerce, la gestion financière et le juridique. Même si c’est une profession qui semble assez compliquée, il suffit d’avoir une certaine auto-organisation et d’un sens aigu du marketing pour avoir la qualification. En réalité, devenir negociateur immobilier n’est pas quelque chose de véritablement difficile.

Négociateur immobilier : que faut-il savoir à propos de ce métier ?

Il faudra toutefois souligner qu’en raison de son implication dans plusieurs activités, le négociateur immobilier a assez de petites tâches à exécuter. En un premier point, il est de son devoir de faire l’évaluation du bien et de le présenter sur le marché. À cette suite, il se devra d’accompagner à chaque fois les potentiels acquéreurs au cours des différentes visites tout en œuvrant pour que ceux-ci développent un véritable intérêt quant à l’achat du bien. Pour faire plus simple, il accompagne ses clients (vendeurs et acheteurs) jusqu’à la fin du processus d’achat. Le négociateur immobilier joue donc un rôle assez important pour une bonne mise en accord des différentes parties.

Les types de mandats et la rémunération d’un négociateur immobilier

Deux types de mandats peuvent caractériser un contrat de travail chez le négociateur immobilier. Il peut soit s’agir d’un mandat exclusif ou d’un mandat non exclusif. Dans le premier des cas, c’est-à-dire que lorsqu’il s’agit du mandat exclusif, le négociateur a la totalité de la gestion de la vente entre ses mains. Bien évidemment, au niveau de la deuxième possibilité, le mandant peut de façon simultanée confier la vente tant au négociateur immobilier qu’à d’autres professionnels ou à d’autres agences. Dans ce cas, le rôle du négociateur immobilier se concentre beaucoup plus sur la recherche d’un potentiel acheteur ou vendeur afin de vite conclure la procédure.

Pour ce qui est de leur rémunération, les négociateurs immobiliers sont rémunérés en fonction d’un système d’honoraires appelé « commission ». Même si chaque agence dispose d’un barème d’honoraires propre à lui, le corps des négociateurs immobiliers est souvent bien payé. Néanmoins, comme dans bien de domaines, le salaire n’est payé qu’en fonction des résultats fournis. Il va donc falloir s’investir et pas qu’un peu pour espérer « remplir » son compte en banque.

La procédure pour devenir négociateur immobilier

Il n’existe pas qu’un seul chemin pour devenir négociateur immobilier. En effet, vous pouvez soit le devenir après le bac en suivant une formation universitaire publique soit en suivant une formation privée variant généralement entre trois et cinq ans. Le tout dépend de ce que vous voulez et des diplômes que vous avez.

Par ailleurs, il convient tout de même de notifier qu’il est plus recommandé de suivre une formation diplômante avec un bac +2, un bac +3 ou un bac +5. Avec ces cursus commerciaux, juridiques ou spécifiques, il est plus probable d’arriver à préparer un futur professionnel répondant parfaitement aux réalités de ce métier assez concurrentiel et nécessitant une bonne variété de compétences.