• Les estimations des notaires prévoyaient une baisse des prix de l'immobilier en début d'année, en raison de la réforme sur la plus-value immobilière.
  • Les détenteurs de maisons secondaires ont été contraints de les vendre avant que la nouvelle législation ne s'applique, afin d'éviter les taxes supplémentaires.
  • Le marché immobilier a connu une hausse au cours du premier mois de l'année, mais le pourcentage de transactions a diminué ces derniers mois. La demande reste élevée en région parisienne.

Les estimations des notaires prévoyaient que le commerce de la pierre allait connaître une chute au plan prix en début 2024. En effet, ces conjectures proviennent d’un processus plutôt raisonnable, étant donné le dynamisme dans lequel s’était terminée l’année 2023 et en raison des conséquences de l’application de la dernière réforme sur la plus-value immobilière annoncée en fin 2023. Une estimation des échanges au début 2024 leur a donné raison, au moins dans le premier mois de 2024. Vous avez les moyens en 2024 de dégager d’importantes plus values sur la vente maison ou bien la vente appartement sur le marché.

Effectivement, ceux qui avaient des maisons secondaires à l’exception de la résidence familiale et qui envisageaient de les vendre se voyaient forcés de le faire pour bénéficier de l’ancienne législation sur le plan de l’imposition et s’épargner d’énormes dépenses du fait de la taxe sur la plus-value, effective à ce jour. Pour en revenir à la nouvelle réforme, notons qu’à l’opposé de la précédente qui exonérait entièrement les détenteurs après 15 ans de possession, il faudrait se satisfaire par exemple de -8% simplement à compter de la 24ème année de possession, l’exemption à 100% n’étant possible qu’à partir de la 30ème année de possession. Et la maison familiale restant l’unique épargnée par cette dernière réforme, chaque personne voulant vendre un autre bien qu’elle ne détient que depuis 6 ans entre-autres, ne pourrait profiter que d’une exemption de 2% de la plus value à la cession de cet immeuble, sans compter les impôts sociaux.

Quelles seront les tendances pour l’immobilier en 2024 2025 ?

En somme, nous pouvons dire que le marché de l’immo a connu une considérable hausse en terme de quantité au courant du premier mois de 2024. Les estimations courantes indiquent toutefois que le mouvement est à la baisse pour ce qui est du pourcentage de transactions effectuées ces derniers mois, ce que l’on peut prendre comme la cause spontanée de la hausse des prix constatée. La zone parisienne conserve quand-même son quota, l’offre est en dessous de la demande car cette ville maintient sa renommée de prestige et les habitués de ce cercle ne sont pas souvent touchés par la conjecture économique.

  • Comment INVESTIR en IMMOBILIER LOCATIF ? Livre – Formation: Pinel LMNP SCI Achat Revente Foncier
  • SCI, le Guide Complet: créer, gérer et optimiser une SCI au service de son patrimoine

  • Mon 1er achat immobilier: Petit guide pour ne pas vous planter pour les 20 prochaines années
  • Comment investir et rénover pour gagner gros

FAQ

Quelles sont les tendances du marché immobilier pour l'année 2023 ?

Pour l'année 2023, les tendances du marché immobilier incluent une augmentation de la demande pour les propriétés éco-responsables et durables. Les biens situés dans les grandes villes continueront d'être très recherchés, mais on assistera également à un intérêt croissant pour des espaces de vie plus grands en raison de la pandémie.

De plus, la digitalisation et l'émergence des visites virtuelles devraient jouer un rôle clé dans le processus d'achat/vente de biens immobiliers au cours de cette année. Enfin, on peut s'attendre à une stabilisation des prix sur le marché, avec une légère hausse dans certaines régions en raison de la forte demande.

Quel sera le prix de l'immobilier en 2023 ?

Il est difficile de prédire avec certitude le prix de l'immobilier en 2023, car il dépend de nombreux facteurs économiques. Cependant, certains experts estiment que la demande pour les biens immobiliers continuera à augmenter, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix. D'autres anticipent une stagnation voire une baisse des prix en raison d'une potentielle saturation du marché.

Il faudra donc surveiller attentivement l'évolution du marché immobilier dans les prochaines années.

Quels sont les prévisions pour le taux immobilier en 2023 ?

Il est difficile de prédire avec certitude les prévisions pour le taux immobilier en 2023, car cela dépend de nombreux facteurs tels que l'évolution de l'économie et des politiques monétaires. Cependant, certains experts anticipent une légère hausse des taux d'intérêt hypothécaires dans les années à venir. Il est donc conseillé aux emprunteurs potentiels de se renseigner auprès de leur banque ou d'un professionnel du secteur immobilier pour obtenir des informations plus précises sur le sujet.

En tout cas, il est toujours judicieux de rester informé et de surveiller attentivement les tendances du marché avant de prendre des décisions importantes en matière d'investissement immobilier.

Article précédentLes taux immobiliers se maintiennent au plus bas en juin 2024
Article suivantHapara : un habitat participatif rue Valensaut à Lyon
Amandin Rodriguez
Issu d'un cursus universitaire en droit, Amandin s'est tourné vers le métier de pigiste et contribue régulièrement à plusieurs magazines. Ses compétences juridiques lui sont particulièrement utiles pour décrypter les complexités des réglementations immobilières et des contrats à ses lecteurs. Son intérêt pour les questions de justice l'a également amené à couvrir des sujets sensibles comme les discriminations dans l'accès au logement ou les enjeux de l'urbanisme durable.