Diverses raisons peuvent amener une personne vouloir construire une maison passive. Il s’agit d’une construction à la fois écologique et économique. La consommation énergétique est minime dans une telle maison par rapport aux constructions habituelles. Le logement est conçu de façon à fournir des performances optimales tout en nécessitant de faibles dépenses énergétiques. Pour réussir la construction d’une maison passive, il faudra donc prêter attention à certains éléments essentiels.

Faites concevoir l’architecture de votre maison passive par un professionnel

Une maison passive a une architecture assez particulière. Le plan du logement doit se faire de sorte à limiter la surface en exposition avec l’extérieur. C’est pour cela que l’on retrouve plus de maisons passives à forme cubique.

L’orientation de l’habitat, des fenêtres et des entrées doit permettre une pénétration maximale des rayons du soleil pendant l’hiver et le contraire en été. La surface de la maison orientée vers le sud-est donc plus grande avec plus de vitrages au niveau de cette partie. Vous comprenez alors qu’un professionnel est plus indiqué à vous proposer un design adéquat en fonction de vos besoins.

  • Maisons individuelles passives: Concevoir, construire et réhabiliter
  • Maisons passives : Principe et réalisations

Privilégiez le bois comme matériau de construction pour votre maison passive

Une maison passive, en plus d’être économique en énergie, est écologique. Pour la construction, il faudra donc utiliser des matériaux écologiques comme le bois. Pour votre maison passive, vous pouvez trouver un constructeur de maison en bois en Normandie où ce matériau est facilement accessible.

Le bois vient d’un processus naturel et sa production est loin d’être énergivore. C’est une ressource biodégradable. Contrairement à la plupart des autres matériaux de construction, le bois ne favorise pas la pollution de l’environnement. De plus, quand il est utilisé comme matériau de construction, il épargne de la condensation.

Pour réduire les frais de transport du bois, vous pouvez acheter le bois près de chez vous. Quand elles sont bien construites, les maisons en bois sont bien confortables. De même, lorsqu’elles sont bien entretenues, elles peuvent avoir une durée de vie allant jusqu’à une centaine d’années.

6 conseils pour construire une maison passive

Toutefois, il faut préciser que bâtir une maison passive en bois nécessite une grande expertise. Tous les détails sont passés au peigne fin pour réussir cette construction. Pour obtenir un bon rendu, il est recommandé de toujours faire appel aux constructeurs de maisons en bois professionnel.

L’isolation thermique : un point essentiel de la maison passive

Pour répondre aux normes d’une maison passive, l’isolation thermique doit être performante. Elle doit permettre de réellement amoindrir la consommation énergétique tout en garantissant un meilleur confort à l’intérieur de la maison tant en hiver qu’en été. Ici également, il faudra faire appel à un spécialiste de l’isolation.

Celui-ci pourra vous accompagner dans les divers travaux en vous proposant à chaque fois les solutions et techniques d’isolation appropriées. Il vous aidera également à choisir des matériaux isolants performants pour garantir un résultat satisfaisant. En outre, il faut savoir que les vitrages occasionnent habituellement des pertes d’énergies.

Néanmoins, ces vitrages doivent être installés pour permettre l’entrée des rayons solaires. Le système de triple vitrage est donc recommandé pour une bonne isolation thermique. Les ponts thermiques doivent également être éliminés. L’isolation d’une maison, qu’elle soit passive ou non, peut nécessiter des dépenses importantes. Vous pouvez avoir recours aux aides de l’État pour financer les travaux.

Réalisez une étanchéité optimale

L’étanchéité est faite de sorte à rendre optimal le système d’isolation thermique en place. Lorsqu’elle est bien faite, elle empêche les infiltrations d’eau dangereuses pour les matériaux de construction et d’isolation thermique, ce qui contribue à améliorer la durabilité de toute la construction.

Les fuites au niveau de la plomberie sont aussi à éviter. En outre, il faut savoir que le bois est naturellement très étanche et même plus que le béton.

Optez pour des systèmes électriques économiques

Dans l’optique d’optimiser la consommation énergétique, les appareils électroménagers utilisés dans la maison passive doivent être économiques. À cet effet, vous pouvez choisir des appareils de classes A+.

Vous pouvez également vous tourner vers une énergie alternative. Vous pouvez par exemple installer des panneaux solaires. Une maison passive conforme aux normes doit pouvoir produire l’énergie qu’elle consomme. De ce fait, installer une source d’énergie alternative est nécessaire pour mener à bien votre projet de construction.

Choisissez un système de ventilation VMC double flux

Une ventilation adéquate contribue à améliorer l’étanchéité et le confort dans une maison passive. L’installation d’un système de ventilation à double flux permet de changer l’air à l’intérieur. L’air est insufflé dans les pièces de l’habitat par une voie, puis sort par une autre.

Le renouvellement d’air se fait sans que l’air entrant entre en contact avec l’air sortant. Néanmoins, la chaleur de l’air sortant est systématiquement échangée avec l’air entrant. La chaleur de l’air sortant n’est donc pas perdue.

Une maison passive présente de nombreux avantages, mais une telle construction revient plus chère. Les dépenses pour l’architecture, l’isolation thermique et l’étanchéité peuvent être importantes. Dans le cas où vos moyens financiers sont limités, réalisez quand même votre projet en essayant de vous rapprocher le plus possible de ce qu’on appelle une maison passive. Dans les deux cas, vous aurez fait un choix écologique. L’économie en consommation énergétique que vous aurez à faire une fois les travaux terminés constitue un avantage très alléchant.

  • Construire une maison passive
  • La maison résiliente - Pistes, astuces et partage de savoir-faire pour un habitat autonome