• Les SCPI permettent d'investir dans l'immobilier par le biais d'une société de gestion.
    • Elles offrent une grande accessibilité avec un minimum de souscription relativement faible.
    • Les investisseurs bénéficient d'une forte mutualisation des risques, d'une gestion simplifiée et d'une rentabilité constante.

Les parts des Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont surnommées «Pierre Papier». Cette expression imagée permet de vite comprendre les SCPI. En effet, dans celles-ci, un investisseur possède de l’immobilier par le biais de ses parts, parts qui sont elle mêmes matérialisées par du papier, non pas par l’immobilier directement (la pierre).

La pierre papier est un placement immobilier relativement spécial, puisqu’il permet d’investir dans l’immobilier par le biais d’une société de gestion.

Les investisseurs placent leur argent dans les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, et ces sociétés en usent afin d’investir dans des bâtiments. Il existe ainsi une nuance cruciale : on n’investit pas dans de l’immobilier de manière conventionnelle, mais on achète des part d’un parc immobilier défini. C’est une société de gestion qui gère le parc immobilier pour le compte d’investisseurs.

Ce type de procédé recèle de nombreux avantages:

  • Une grande accessibilité. En effet, le minimum de souscription est habituellement compris entre 500 et 1000 euros
  • Une forte mutualisation des risques. La SCPI possède un patrimoine allant de 10 millions à 1 milliard d’euros, qui comprend des locataires différents, eux même habituellement répartis dans plusieurs zones géographiques; mais aussi des biens variés (magasins, bureaux, entrepôts…). Il est également à noter qu’avec des baux commerciaux de 3, 6, 9 ans, et la sélection des locataires, cela amène une stabilité synonyme de sécurité
  • Pas de gestion ni de trésorerie. Les loyers que perçoivent les propriétaires sont nets. Les sociétés de gestion déduisent de ceux-ci tous les frais (charges d’entretien, taxe foncière, remise aux normes…). De plus, d’un point de vue administratif l’investisseur est libéré de ces contraintes
  • Une rentabilité constante et importante. Celle-ci compte parmi les meilleurs placements immobiliers existants
  • Un procédé réglementé. La SCPI est sous la responsabilité de l’Autorité des Marchés Financiers qui impose une obligation de transparence et d’information à la Société de Gestion
  • Une rente importante. Avec 5 à 6% par an, l’investissement en SCPI permet de préparer le futur, et d’être dans la capacité de conserver son niveau de vie lors de la retraite par exemple
  • La flexibilité. Accessible à tous les budgets, en «cash» ou par emprunt immobilier, il est également possible de revendre tout ou partie de ses parts

FAQ

Qu'est-ce qu'une SCPI et quelle est sa définition en finance ?

Une SCPI, ou Société Civile de Placement Immobilier, est un véhicule d'investissement collectif permettant à des investisseurs de placer leur argent dans l'immobilier sans avoir à en gérer directement la gestion locative. En finance, une SCPI est considérée comme un placement intermédiaire entre l'immobilier direct et les produits financiers traditionnels, offrant ainsi une diversification intéressante pour les portefeuilles d'investissement. Les revenus générés par une SCPI proviennent principalement des loyers perçus sur les biens immobiliers détenus en portefeuille.

Quel est la définition du Singapore Core CPI ?

Le Singapore Core CPI est un indice qui mesure la variation des prix à la consommation, en excluant les éléments volatils tels que les denrées alimentaires et l'énergie. Il permet de comprendre l'inflation sous-jacente d'un pays en se concentrant sur les biens et services de consommation courante.

Le Singapore Core CPI est un indicateur important pour la Banque centrale de Singapour dans sa politique monétaire. Ce chiffre est souvent utilisé pour prendre des décisions économiques et évaluer l'état de l'économie du pays.

Quelle est la différence entre le Sticky Price CPI et le Supercore CPI ?

Le Sticky Price CPI est un indice qui prend en compte les prix qui ont tendance à rester constants malgré les fluctuations économiques, tandis que le Supercore CPI exclut ces mêmes prix pour se concentrer uniquement sur les variations des prix non-volatile. En d'autres termes, le Sticky Price CPI mesure l'inflation en prenant en compte des prix stables, alors que le Supercore CPI cherche à isoler les effets temporaires pour mieux refléter la tendance sous-jacente de l'inflation. Ces deux indices permettent ainsi d'obtenir une vision différente de l'évolution des prix et de l'inflation.