Le DPE, ou diagnostic de performance énergétique est un bilan énergétique que l’on réalise sur les bâtiments, de façon à en définir la consommation générale et les émissions de gaz à effet de serre. Voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

Tout savoir sur le DPE

Le DPE est donc une analyse permettant l’évaluation de la quantité d’énergie consommée et de gaz à effet de serre dégagée par une habitation. Il s’agit d’un bilan rigoureux et technique, qui nécessite un savoir-faire spécifique. Il s’agit toujours d’une prestation payante, qui est valide durant dix ans.

En quoi consiste un diagnostic DPE ?

Ce bilan énergétique comprend plusieurs points clés qu’il convient de détailler. En premier lieu, il doit indiquer la consommation annuelle d’énergie du logement. Ces informations se présentent en euros et en kWh. Ensuite, plusieurs données sont précisées : la consommation d’énergie primaire de l’habitation ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre à l’année, et par mètre carré.

En outre, le DPE location ou vente présente un descriptif détaillé du bâtiment. Ce dernier comprend alors des informations sur les fenêtres, les portes, les sols, les murs et le plafond. Des informations doivent aussi préciser le système de chauffage, la présence éventuelle d’une climatisation ou d’une ventilation, etc. Enfin, des recommandations visant à améliorer les performances énergétiques du logement concerné doivent également figurer sur le bilan énergétique.

Le DPE est-il obligatoire ?

Oui ! Il est obligatoire de réaliser un diagnostic DPE avant de vendre un bien immobilier. Mais ce diagnostic doit également être réalisé pour les logements proposés à la location. Ainsi, ce bilan énergétique en cours de validité (10 ans), doit être annexé à chaque contrat de vente ou de location. Le propriétaire du logement à vendre ou à louer doit donc faire réaliser un DPE par un professionnel agréé, qui est en général un diagnostiqueur immobilier. Les constructions neuves et certains bâtiments publics recevant du public sont également concernés par un DPE obligatoire. Il est à noter que certains bâtiments relèvent d’exceptions réglementaires (lieux de cultes, bâtiments historiques, etc.).