Dans une copropriété, la sécurité des visiteurs et des copropriétaires est primordiale. En effet, les vols sont fréquents dans les appartements/maisons où l’on peut facilement repérer l’absence des résidents. La sécurisation de l’accès en installant un portail automatique est aujourd’hui devenue indispensable. Le point.

La sécurité commence par le portail

La mise en place d’un portail automatisé profite bien souvent à l’ensemble des copropriétaires d’un immeuble ou d’une résidence. Cet élément d’équipement commun ne devrait incommoder personne du moment que les copropriétaires du fond dominant peuvent l’ouvrir eux-mêmes.

Pourquoi sécuriser le portail de la copropriété ?

Les agressions et les vols sont les principales raisons qui poussent les copropriétaires à optimiser la sécurité dans leurs espaces communs. Les garages, les parkings, les entrées et sorties de la résidence doivent bénéficier d’un portail suffisamment sécurisé pour permettre aux résidents d’avoir l’esprit tranquille chez eux. La mise en place d’un portail automatique permet de protéger davantage la copropriété. Il permet en effet de limiter l’accès et offre un bon confort d’utilisation. À noter qu’en vertu de l’article 18 de la loi du 10 juillet 1965, il revient au syndic de copropriété d’administrer, de conserver, de garder et d’entretenir un immeuble. Vous avez donc tout intérêt à prendre les mesures adéquates pour optimiser la sécurité au sein de la résidence.

Installer un portail automatique

Idéalement, mieux vaut faire installer un portail automatisé au sein d’une copropriété. Ces systèmes d’ouverture et de fermeture collectifs destinés aux copropriétés sont conçus pour un usage intensif. En plus de faciliter le quotidien des résidents, ils contribuent à sécuriser les lieux. Généralement, l’automatisme s’active au moyen d’une télécommande avec temporisation de fermeture automatique après un certain temps. Nous vous invitons à recourir aux services d’un installateur de portail automatique comme Alliance-Systems pour vous assurer d’un travail réalisé en bonne et due forme.

Installer un portail automatique dans une copropriété

Motoriser un portail existant

La majorité des portails peuvent être automatisés et il suffit souvent de mettre en place une motorisation de portail sur une installation manuelle facilement manipulable et en bon état. Une entrée d’électricité est nécessaire pour l’automatisme et le recours à une entreprise d’électricité est primordial pour cette étape. En outre, le choix du système de motorisation dépend du type de portail.

Le cas d’un portail coulissant

Si la copropriété dispose déjà d’un portail, nous vous recommandons vivement de le motoriser. S’il s’agit d’un portail coulissant avec rail au sol, l’on privilégie la motorisation, car le mouvement fixe dans son axe conservera sa structure. Des travaux de maçonnerie seront nécessaires ainsi que la mise en place d’un cheminement pourvu d’un socle qui accueillera le moteur. Cette solution convient aux portails lourds et élevés en bois massif ou en acier.

Motoriser un portail à battants

Si votre copropriété dispose d’un portail à battants, tournez-vous vers la motorisation de portail à bras qui reproduit le mouvement des bras humains pour une ouverture/fermeture toute en douceur. La motorisation de portail à vérin, pour sa part, convient uniquement aux portails en acier rigide. Dans les deux cas, une arrivée d’électricité de 220 V est nécessaire.