• Devenir propriétaire dans les DOM-TOM est avantageux en raison de la hausse des loyers et des revenus locatifs.
  • Pour bénéficier d'un financement optimal, il est possible d'utiliser la garantie locale (hypothèque du bien acheté) ou la garantie déplacée (hypothèque du bien déjà possédé).
  • La garantie déplacée offre une quotité de financement de 100%, tandis que la garantie locale n'en propose que 70%. Un intermédiaire financier peut aider à trouver le meilleur financement grâce à ses partenaires bancaires.

Devenir propriétaire dans les DOM-TOM confère de nombreux avantages et ce statut devrait être de plus en plus convoité dans les années à venir à cause de la tendance à la hausse des loyers et donc des revenus locatifs dans les DOM-TOM. Evidemment, acquérir une résidence principale ou secondaire est également très intéressant étant donné l’attractivité des prix du marché mais les investissements locatifs sont particulièrement rentables. En effet, étant donnée l’augmentation du nombre de mutations dans les DOM-TOM, une pression à la hausse sera exercée sur la demande de logement qui se répercutera sur les loyers ce qui profitera surtout aux propriétaires.

Mais pour profiter de ces avantages conjoncturels, il faut être en mesure de bénéficier d’un financement optimal qui rentabilisera au maximum une acquisition immobilière. Deux solutions de financement permettent d’acquérir un crédit immobilier de qualité pour ce genre d’opération : la garantie locale et la garantie déplacée.

La garantie locale consiste à mettre en hypothèque le bien que vous achetez dans les DOM-TOM alors que la garantie déplacée concerne les individus qui sont déjà propriétaire en France métropolitaine et qui peuvent ainsi mettre en hypothèque le bien qui leur appartient déjà. La garantie déplacée présente l’avantage d’avoir une quotité de financement de 100% alors qu’avec la garantie locale seul 70% du bien.

Contacter un intermédiaire financier peut s’avérer utile pour mener à bien ce genre d’opération car il pourra utiliser ces partenaires bancaires en les mettant en compétition pour ne proposer à leur client que le meilleur financement pour leur projet.

Suivez-nous sur Google News
Article précédentComment choisir son courtier immobilier
Article suivant5 questions avant d’investir dans un bien locatif au ski
Amandin Rodriguez
Issu d'un cursus universitaire en droit, Amandin s'est tourné vers le métier de pigiste et contribue régulièrement à plusieurs magazines. Ses compétences juridiques lui sont particulièrement utiles pour décrypter les complexités des réglementations immobilières et des contrats à ses lecteurs. Son intérêt pour les questions de justice l'a également amené à couvrir des sujets sensibles comme les discriminations dans l'accès au logement ou les enjeux de l'urbanisme durable.