La gestion immobilière, version réalité augmentée

Visiter son futur appartement situé à l’autre bout de la France sans bouger de chez soi est désormais chose possible grâce à la réalité virtuelle. La startup Flatlooker s’est lancée dans ce pari en 2016, en proposant une expérience innovante, aussi bien pour les locataires, les propriétaires, et même les agences immobilières classiques.

Flatlooker révolutionne le métier de la gestion locative

Depuis son lancement en juillet 2016, Flatlooker ambitionne de révolutionner le domaine de la gestion immobilière en proposant une expérience de recherche de logement totalement nouvelle. Basée sur la réalité augmentée, le but de la startup française consiste à permettre aux personnes étant à la recherche d’un logement, de visiter virtuellement un appartement ou une maison susceptible de les intéresser. Il suffit pour cela de disposer d’un ordinateur ou d’un smartphone. Pour avoir l’expérience de visite la plus réaliste possible, l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle se révèle d’autant plus efficace.

Des biens largement mieux valorisés

Du point de vue des propriétaires, les services de Flatlooker permettent une bien meilleure mise en valeur de leur bien qu’à travers de simples photos. Les équipes de cette agence virtuelle s’attachent à récolter le maximum d’informations sur les biens qu’elles visitent :

  • visite virtuelle
  • vidéos commentées
  • prise de son et lumière pour retranscrire fidèlement l’ambiance qui se dégage du logement
  • etc.

De cette manière, les propriétaires ne sont sollicités que par les personnes qui s’intéressent réellement à leur logement. Parallèlement, ils disposent d’un tableau de bord avec les dossiers dématérialisés de chaque prétendant locataire, ce qui leur permet d’évaluer les profils correspondants à leurs attentes en un coup d’œil, pour une gestion locative améliorée. Le gain de temps est évident, aussi bien pour les locataires que les propriétaires.

Une vraie réponse pour le marché locatif

La recherche d’un logement est souvent assimilée à un parcours du combattant, surtout lorsqu’on estime qu’il faut en moyenne visiter sept logements avant d’élire domicile dans le bon. Le marché locatif français représente plus d’1,5 million de locations longue durée par an, avec parfois son lot de mauvaises expériences. La proposition de Flatlooker entend lui insuffler un nouvel élan pour un meilleur fonctionnement.